Prodeval : la maison mère

 

Le siège social de Prodeval, en France.

Prodeval, une société française établie en Drôme, fêtait ses 30 ans cette année.

 

Depuis sa fondation en 1990, lentreprise se spécialise dans le traitement et la valorisation du biogaz issu de la méthanisation des déchets organiques. Bref, elle redonne une vie utile aux déchets qu’elle traite et participe ainsi à la lutte contre le réchauffement climatique.

 

Au fil du temps, son catalogue de produits et services s’est enrichi de nombreuses innovations et n’a cessé de toucher plus de collectivités, d’industries et de terroirs. À ce jour, le groupe a réalisé plus d’une centaine d’installations, ce qui représente environ 15 % des unités de traitement développées dans le monde.

 

Sébastien Paolozzi préside à son développement depuis 2009. La société, résolument humaine, regroupe actuellement 200 personnes réparties en trois lieux : à Châteauneuf-sur-Isère (France), à Gênes (Italie) et, depuis peu, à Montréal (Canada).

 

Ingénieurs et techniciens veillent au développement de produits sur mesure pour différents secteurs d’activités et assurent la maintenance de sites et d’équipements.

 

En parallèle, Prodeval fait de la recherche et du développement, consciente que demain, c’est maintenant. Que les solutions d’avenir doivent s’élaborer en continu.

 

Quelques-uns des équipiers à l’oeuvre.

L’intégrité, l’engagement, le service, le respect du client et de ses besoins sont ici bien plus que des mots affichés sur un mur. Ce sont des valeurs profondes. Chez Prodeval, on n’a qu’une parole, on fabrique des produits de grande qualité et on bâtit des relations durables.

 

C’est dans cet esprit de corps que l’entreprise offre maintenant aussi de la formation professionnelle afin d’améliorer les pratiques et de contribuer à la diffusion d’un savoir-faire de pointe.

 

Prodeval Canada

 

Pourquoi Prodeval s’installe-t-elle à Montréal ?

 

La chaîne du biogaz s’est tout d’abord développée en Europe pour des raisons d’organisation humaine et territoriale, ainsi que de législation.

 

L’Amérique s’organise à son tour, et les territoires du Québec, de la Colombie-Britannique et de l’Ontario sont, à ce chapitre, les plus actifs au Canada. La situation aux États-Unis est un peu la même en ce sens que certains États sont à l’avant-garde. Mais tout ceci participe d’un vaste mouvement général. La centaine d’installations déjà fonctionnelles ou en cours de réalisation en Amérique du Nord représente déjà plus de 10 % des installations qu’on trouve dans le monde.

 

Prodeval est déjà présente en Amérique, mais la société souhaite se rapprocher de ses nouveaux clients et fournisseurs. D’où son implantation récente.

 

Montréal est la portée d’entrée naturelle. On y trouve une population en marche vers des solutions plus vertes, des législations ciblées à tous les paliers de gouvernement, des pratiques qui se développent à vive allure, ainsi qu’une cohésion industrielle et agricole de plus en plus forte autour des moyens à mettre en œuvre pour contrer le réchauffement planétaire.

 

L’équipe de Montréal dans le quartier Ahuntsic.

On y trouve aussi des gens éduqués, bilingues, à même de joindre les rangs de la filiale québécoise, tenue à ce jour par deux ingénieures: Sophie Chainel, directrice générale, et Sharmely Gonzales, chargée de projet.

 

À travers des articles, des webinaires, des présentations, des produits et des services d’appoint, les membres actuels de l’équipe locale sont d’ores et déjà en mesure de vous accompagner à travers des solutions éconologiques d’avant-garde.